Laissez moi un petit message

N’hésitez pas à me contacter en privé, pour toutes questions ou propositions je répondrai dès que possible.

mamzelle-h

Le jour où j’ai eu un vélo à Bordeaux

Le jour où j’ai eu un vélo à Bordeaux

Me voilà tout récemment installée en centre ville, alors maintenant que les travaux de ma maison sont presque terminés (cf. Snapchat) et que j’ai pris de nouvelles habitudes de vie, j’ai aussi investi dans l’instrument indispensable à toute bordelaise qui se respecte : un vélo !

Investir en fait pas vraiment parce que je suis allée chez ma grand-mère à Périgueux lui piquer le sien qu’elle n’utilise plus depuis des années. Déjà parce que ça me faisait plaisir d’utiliser son vélo et aussi (évidemment) parce que ça m’évitait d’en acheter un autre. Il y a juste les freins à changer car ils font un bruit monstrueux à chaque utilisation… pas besoin d’une sonnette avec eux, on m’entend arriver.

Mais qui dit vélo, dit accessoires ! J’ai donc envisagé de partir en vacances avec et j’ai regardé pour un porte vélo pour la voiture ici, un panier rétro pour le sac à main ici … et évidemment un bon antivol. Hahaha et c’est là que ça devient marrant  … ^^

J’étais donc la parfaite petite bobo de Bordeaux qui a décidé un soir de finale de coupe d’Euro d’étrenner son vélo tout beau. Je le gare donc sur un espace prévu, je l’attache à double tour en pensant bien à intégrer les roues et le cadran dans l’antivol, puis je pars – super fière de moi et de ma nouvelle condition de citadine – à ma soirée à la fan zone.

23h30, après la défaite de la France ( c’est là que je vous repose la question existentielle sur l’utilité du foot ) je retourne un peu déçue de cette échec à mon vélo et là …. les deux pneus étaient à plat !

Clairement quelqu’un de mal intentionné a dégonflé mes pneus dans le but de me voir abandonner mon vélo sur place et de pouvoir venir gentiment le récupérer à une heure de plus basse fréquentation ! Mais c’est mal me connaitre, je ne laisse pas le vélo de mamie en pleine jungle urbaine avec des supporters déçus plein les rues qui pourraient passer leurs nerfs dessus.

Je suis donc rentrée sur mon vélo à plat, et en tant que bonne fainéante je n’ai pas marché à côté mais je l’ai utilisé normalement en pédalant. Clairement c’était une mauvaise idée, parce que si j’ai appris (après coup) que j’aurais pu voiler les roues, j’ai surtout appris que pédaler un vélo dégonflé c’est très très très difficile …

Grosses courbatures aux cuisses le lendemain et grosse honte dans la ville auprès de tous ceux qui m’ont vue et entendue sur mon vélo dégonflé (ce qui fait énormément de bruit) avec mes freins qui couinent ^^

Surtout (même si je suis la dernière à l’apprendre) ne laissez pas votre vélo trop longtemps dehors, ni à un endroit de trop forte affluence … cela parait être un conseil un peu logique mais cela ne l’était pas pour moi il y a encore une semaine ^^

Gros bisous et bon week- end :-)

Pic by Sylvaine

bordeaux velo
  • MamzelleH
  • 2

2 commentaires

Me dis pas que c’est le vélo de la grand-mère en photo ? il est super « jeune » je trouve ! Il a l’air bien, tu dois t’éclater avec dans Bordeaux.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *