Laissez moi un petit message

N’hésitez pas à me contacter en privé, pour toutes questions ou propositions je répondrai dès que possible.

mamzelle-h

Vis ma vie de vacancière !

Vis ma vie de vacancière !

00049-a-0870151838

Soulac, petite ville balnéaire du Sud Ouest de la France qui a su rester sauvage malgré l’abondance de touristes !  Chaque année, la ville passe de 2000 habitants l’hiver à 20 000 l’été.

J’ai un appart Mes parents ont un appart là bas… Enfin c’était avant qu’on nous fiche dehors comme des voleurs, je te raconte tout ici…. Bref ! J’y vais depuis toujours ! A l’époque je faisais des trous dans le sable, des pâtés, et je jouais avec les méduses échouées comme avec Bob l’éponge. Il y avait des mouettes et une grande dune à traverser entre l’immeuble et l’océan. Elle était chiante cette dune …

Je parle à l’imparfait parce que cette dune est la base de cet article !

Une dune fragile qui diminue chaque jour un peu plus à force de l’érosion naturelle et des touristes qui marchent dessus !

La dune n’étant plus qu’un lointain souvenir : il ne reste aujourd’hui qu’une vague colline de sable d’à peine quelques mètres de largeur. Quelles conséquences me direz-vous ?

Je vais vous le dire, l’immeuble est aujourd’hui menacé d’être détruit ! A fort coefficient de marée, l’eau de l’océan est à 25m du pied de l’immeuble !!!!! C’est chouette pour la vue et pour celui qui veut pécher de son balcon, mais pour les 200 autres propriétaires c’est nul. C’est nul parce que la plupart y est très attachée et que les indemnisations ne promettent pas d’être faramineuses en cas de destruction.

Le niveau des eaux montent c’est inévitable, mais le processus est accéléré par les touristes : plus ils marchent sur la dune, plus elle s’affaisse, plus l’océan la grignote pour se rapprocher de l’immeuble…

Mais pour le moment l’immeuble est là, et avec les copains on y va passer les vacances d’été ! Et comme vous avez adoré ce type d’article, je vais vous raconter une journée type :

8h00 : Dodo

9h00 : Dodo

10h00 : Dodo

11h00 : Dodo, métro, boulot,  dodo

11h30 : J’ai faim, donc plus dodo

11h45 : J’émerge la tête encore lourde. Vite un doliprane !

12h00 : La boite jaune erre sur la table de la cuisine, ouverte. Il n’y a plus de doliprane, je ne dois pas être la première debout.

12h15 : Café avec les copains face à ça ! #bonheur absolu

(photos)

13h00 : Tous douchés on part au marché. On ne regarde pas l’heure vu que nous sommes des gens cools et décontractés en vacances.

13h10 : Arrivée en ville. Beaucoup de monde…  TROP de monde.

13h15 : Ah tiens un mec que je connais. Je ne le remets pas ! Les visages et moi…^^

13h20 : C’est qui ce mec ?

13h21 : Une copine m’éclaire ! Haaaa oui c’est le videur du bar où nous étions !!!

13h22 : Je me dis que son travail n’a jamais aussi bien porté son nom que hier soir ^^

13h25 : Nous arrivons au marché. Il est fermé. Il ferme à 12h30. Pas de regret.

13h26 : 12h30 c’est tôt quand même …^^

13h27 : Nous avons faim. Tous. Très faim.

13h30 : On s’arrête manger dans une brasserie qui porte le nom d’un dieu grec. Apollon ! Avec les filles on ne se plaint pas du choix.

13h40 : En fait si ! Publicité mensongère ! Le serveur ressemble plus à Bacchus qu’à Apollon !

13h50 : Bacchus renverse un verre de vin rouge sur l’Amoureux.

13h51 : Se lance alors l’éternel débat de « mets du sel dessus ça va absorber ! », « non surtout pas le sel ça cuit ! » …

13h52 : Il met de l’eau dessus. Personne n’avait avancer l’argument « non l’eau ça étale ! ». Maintenant je le sais : l’eau ça étale !

14h20 : Je pense que son pantalon est foutu.

15h00 : Petite digestion. Petite parce que vu la taille des moules on n’allait pas s’étouffer avec.

15h30 : Le débat sur le manque de qualité du service et de la nourriture  s’essouffle.

16h00 : Départ à la plage

16h01 : J’explique l’histoire de la dune à la 7ème compagnie qui m’accompagne. Ils compatissent et adhèrent à mon mépris des touristes « tueurs de dune ».

16h05 : serviette, magazine, soleil, que demande le peupl….HÉÉÉÉÉÉ

16h06 : Je secoue le sable sur ma serviette en fusillant du regard le gamin qui vient de courir à 10 cm de mon visage.

16h07 : Il s’en fout. J’adresse le même regard aimable à sa mère. Elle s’en fout aussi.

16h08 : Je me rallonge. Sur le dos pour faire bronzer les gambettes.

16h30 : Je somnole sur mon Grazia à la page « style hunter ».

16h31 : Ma tête s’écrase sur mon Grazia à la page « style hunter ». Je dors

17h00 : Je me réveille en sursaut. Mes fidèles compagnons m’informent que LE gamin jeteur de sable est en train d’escalader la dune !

17h01 : Je suis déjà debout, en route vers la mère éleveuse-de-gamins-pas-élevés.

17h05 : Je termine mon explication gentille à sa mère du « pourquoi votre fils doit arrêter de faire du toboggan sur la dune ». Elle comprend.

17h08 : Retour à la serviette. Les filles me font remarquer que j’ai une copie de « style hunter »  imprimée sur la joue. Je frotte. Ca part ! Ouf…

 

17h10 : …et dire que j’ai parlé à la nana comme ça !

17h09 : Je me rallonge. Sur le ventre pour finir l’article presque effacé. Je regarde le gamin. « Vous voyez les filles même les mères louves peuvent comprendre que leur gamin ne peut pas tout faire. » Je suis presque attendrie en le voyant se lever de sa serviette Mickey. Il est mignon en fait. Je l’ai mal jugé…

17h10 : PUTAIN MAIS C’EST QU’IL Y REVIENT CE C*** !!!!!!! LA DUNE BORDEL !!!

17h11 : La mère fait semblant de ne pas voir. Je me lève.

17h20 : Je demande gentiment sèchement au gamin s’il sait lire les panneaux « interdiction de marcher sur la dune » ?! Il y a tellement d’autres choses que j’aimerais lui dire là !

17h20 et 1seconde : la mère se lève. Aïe !

17h30 : discussion (pas du tout gentille) entre une mère, et une « pas mère »! J’ai touché à la chair de sa chair … ça fume ! Il a  touché à ma dune … on est quitte…. ou pas!

17h31 : Retour à la serviette. J’explique aux filles comment MOI je réagirais si mes gamins faisaient ça. Bien sur …^^

17h41 : Je relativise. Je n’ai pas d’enfant. Et elle, pas d’appart en voie de disparition.

18h30 : Retour à l’appartement. On matte les surfeurs aux jumelles. Héhéhé …;-)

18h32 : Je décide de me mettre au surf.

18h50 : Apéro devant l’océan. Verre de rosé sucette. On rit. Beaucoup. On boit. Un peu.

19h30 : J’entends parler dehors. Je regarde en bas.

19h31 : Des gens sur la dune …^^

19h32 : HAAAARGGGGGGGG

19h33 :

animes-bisous-anniversaire-enerve-img-1

Bonne journée,

H.

dune soulac vacances vis ma vie
  • mamzelleH
  • 11

11 commentaires

J’allais souvent à Soulac quand j’étais petite et je me souviens de cette interminable dune !
Quelle tristesse qu’elle s’affaiblisse…

Répondre

C’est pas la résidence le Signal?? J’ai vu un reportage dessus il y a pas si longtemps que ça et on en parle bcp à l’agence… Abusé :/

Répondre

Ce n est pas de la faute des  » escaladeurs de dune » ,( meme si ça n arrange rien)si l océan grignote la plage.. C est Dame Nature qui reprend ses droits. Impuissance et résignation …. Profitez en tant que le vieil immeuble est debout!

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *