Les bijoux de l’Égypte ancienne : pourquoi sont-il toujours aussi populaires ?

Les bijoux de l'Égypte ancienne : pourquoi sont-il toujours aussi populaires ?

Les bijoux constituent une part importante de nombreuses cultures. Il peut être utilisé pour exprimer un style personnel, comme un signe de richesse et de statut, ou même comme une forme de communication. Dans l’Égypte ancienne, les bijoux étaient considérés comme un moyen de se connecter avec les dieux et les déesses. Au fil des siècles, ce lien a été transmis de génération en génération, rendant les bijoux égyptiens populaires dans le monde entier aujourd’hui. Voyons pourquoi les bijoux égyptiens sont si appréciés. 

Histoire de la bijouterie égyptienne 

Les bijoux de l’Égypte ancienne ont commencé à apparaître vers 3100 avant J.-C., lorsque le premier pharaon a pris le pouvoir en Haute et Basse-Égypte. Durant cette période, les bijoux étaient fabriqués à partir de matériaux naturels tels que l’or, l’argent, le cuivre, l’ivoire et les pierres semi-précieuses. Les colliers étaient souvent ornés de symboles qui représentaient une protection contre les forces maléfiques ou conféraient des pouvoirs de guérison à ceux qui les portaient. Aujourd’hui encore, de nombreuses personnes optent pour les bijoux égyptiens pour accessoiriser leur style et affirmer leur personnalité. 

Lire également : Montres à Gousset : L'Élégance Intemporelle de Maison Gousset

Motifs et symboles utilisés dans les bijoux de l’Égypte ancienne 

Les bijoux égyptiens présentaient de nombreux motifs différents en fonction de leur utilisation ; certaines pièces comportaient des motifs complexes tandis que d’autres avaient des formes simples telles que des scarabées ou des fleurs de lotus gravées. De nombreuses pièces comportaient également des symboles hiéroglyphiques, ceux-ci étaient censés représenter des dieux ou des déesses qui pouvaient assurer la protection de leurs porteurs contre des forces maléfiques telles que les serpents ou les crocodiles ! Parmi les autres symboles figuraient les yeux Oudjat (pour conjurer le mauvais sort), les ankhs (symboles de la vie éternelle) et les cobras (symboles du pouvoir royal).  

La signification des pierres précieuses et des métaux utilisés dans les bijoux égyptiens

Les bijoux égyptiens étaient aussi connus pour leur utilisation de pierres précieuses et de métaux, chacun ayant sa propre signification symbolique. L’or était considéré comme le métal des dieux et a été largement utilisé dans les bijoux royaux, tandis que l’argent était souvent associé à la lune ou au divin féminin.

Lire également : Le tote bag, un excellent cadeau client

Les pierres précieuses ont aussi été soigneusement choisies en fonction de leur couleur et de leurs propriétés symboliques. Les émeraudes sont associées à la fertilité et à la régénération, tandis que les améthystes sont liées à la sagesse spirituelle. La turquoise est une pierre protectrice qui protège contre les mauvais esprits, alors que le lapis-lazuli représente le ciel nocturne.

Certainement l’une des plus emblématiques gemmes égyptiennes est le jadeite vert connu sous le nom « jade » • qui était particulièrement apprécié parmi les nobles mayas ; on pense qu’il représentait la vie éternelle ainsi que d’autres concepts tels que la fertilité, l’amour et la prospérité. Il y avait aussi un grand intérêt pour les perles ; celles-ci étaient produites localement sur la côte méditerranéenne-égyptienne avec des techniques perfectionnées dès 2 500 av. J.-C..

Aujourd’hui encore, ces symboles fascinent autant qu’ils impressionnent par leur beauté : un bracelet orné du célèbre scarabée-pendentif en or peut être trouvé pour environ 250 $ à l’heure actuelle, tandis qu’un collier en forme d’ankh peut varier de 200 $ à plusieurs milliers de dollars selon la qualité des pierres utilisées. Les bijoux égyptiens continuent donc d’être très appréciés dans le monde entier et leur signification symbolique est tout aussi importante aujourd’hui qu’elle ne l’était il y a des milliers d’années.

L’influence de la bijouterie égyptienne sur la mode contemporaine

L’héritage de la bijouterie égyptienne est toujours très présent dans la mode contemporaine. Les créateurs de bijoux modernistes se sont largement inspirés des motifs et des styles trouvés dans les pièces historiques, incorporant souvent des éléments égyptiens tels que le serpent, l’ankh ou le scarabée.

Les designers célèbres ont aussi été influencés par les couleurs vibrantes trouvées dans les bijoux anciens ; on peut voir cela chez Cartier et Bulgari où leurs dernières collections s’inspirent du design d’autres cultures passées telles que l’Egypte ancienne. Les teintures bleues lumineuses comme celles utilisées pour le lapis-lazuli ainsi que les pierres vert foncé comme celles réputées en Egypte antique inspirent encore aujourd’hui ces marques à travers leur utilisation de pierres précieuses colorées.

Il n’est pas rare de trouver aujourd’hui des accessoires directement inspirés par la culture égyptienne : un collier avec une chaîne dorée simple orné d’un pendentif scarabée-pierre est désormais un accessoire classique qui convient parfaitement à toutes occasions. Des bagues en forme d’ankh peuvent être portées aussi bien sur une tenue décontractée qu’une robe habillée. La bijouterie égyptienne a bel et bien eu une influence durable sur la mode contemporaine.

Pensez à bien souligner que cette influence ne se limite pas seulement aux bijoux mais touche aussi au domaine artistique ; rien qu’à Londres en 2016, une exposition qui se déroulait au British Museum a permis de découvrir des expositions sur les arts et la culture égyptienne. Celles-ci ont même entraîné un regain d’intérêt pour tout ce qui touche à cette culture antique dans le monde entier.

La bijouterie égyptienne continue d’inspirer les créateurs contemporains avec ses motifs et ses pierres précieuses. Son influence ne s’étend pas seulement aux bijoux mais touche aussi à l’art en général. Les bijoux anciens peuvent être achetés aujourd’hui par des collectionneurs ou simplement portés comme accessoires élégants ; quoi qu’il en soit, pensez à bien des milliers d’années.

ARTICLES LIÉS